Rechercher

L’équilibre alimentaire en Naturopathie

On entend de tout aujourd’hui à propos d’alimentation. Les régimes sont dépassés aussi vite qu’ils émergent. Si bien qu'on ne sait plus quoi penser. Quels aliments éviter ? Que manger pour un corps et un esprit sain ? Et bien en réalité, cela dépend…de vous !


En effet chacun étant différent, tel régime, telle restriction, tel aliment ne sera pas adapté à tous. De nombreux facteurs entrent en jeu : le métabolisme de base, l’équilibre acido-basique, le microbiote intestinal, le biotope d’origine, l’environnement, l’état émotionnel, le stress, la vitalité, la toxémie…

Malheureusement, avec nos modes de vie occidentaux, nous nous sommes coupés des signaux de notre corps. Alors que celui-ci sait parfaitement ce qui lui fait du bien, et ce qui lui en fait moins ; quelles quantités lui sont nécessaires ; les moments durant lesquels il a besoin de repos ou bien d'énergie… Autant d'informations que nous n'écoutons plus et que nous ne cessons de faire taire avec nos modes de vie trop intellectualisés.

Pourtant notre corps reste le meilleur des thérapeutes. Il va toujours nous donner les indices et les signaux à prendre en compte pour mieux nous nourrir et mieux vivre. N'étant pas rancunier, dès que nous recommencerons à l'écouter, il recommencera à parler !

Et cela, le/la naturopathe va vous le réapprendre en interprétant les signaux, les sensations, les messages que votre corps veut vous faire passer. Il/ elle va vous accompagner pour vous fournir les « clés de décryptage » et va vous aider pour vous reconnecter à votre instinct afin de trouver la manière de vous alimenter qui correspondra le mieux à votre santé mentale, morale et physique.

Nous pouvons occasionnellement nous aider de précieux compléments alimentaires si nous jugeons que le corps à besoin d’un soutien, mais aussi pour combler un manque de micronutriments ponctuellement.

En tant que Naturopathes, nous sommes ouverts aux choix alimentaires de chacun et orientons au mieux nos clients vers une optimisation de leur alimentation, quelque soit leurs goûts et leur régime. Par exemple, j’ai aidé plusieurs personnes à s’orienter vers une alimentation plus végétale et j’en ai guidé d’autres pour retrouver une alimentation gourmande et équilibrées malgré certaines intolérances. J’ai également orienté de jeunes mamans déconcertées par les recommandations pédiatriques standardisées vers d’autres choix alimentaires pour les enfants et pour elles-mêmes.

C’est le thérapeute qui s’adapte aux clients, et non l’inverse.

Il y a toutefois quelques conseils simples pour mieux s’alimenter :

  • Choisir une alimentation plus vivante : des fruits, des légumes et des graines germées, crus ou cuits, selon votre tolérance, mais à tous les repas et pour au moins 50% de l'assiette! Ainsi que du vert tous les jours !

  • On évitera le plus possible les sucres ajoutés, les farines raffinées, et tout ce qui est transformé et industriel en général. Le fait maison est tellement meilleur ! (je vous proposerai bientôt des recettes sur mon site! )

  • Consommer des fibres solubles (et insolubles pour ceux qui les supportent) donc les fruits et les légumes, ainsi que des aliments mucilagineux pour les personnes n'ayant pas de problématiques intestinales particulières (graines de lin et de chia trempées, mauve, psyllium, …)

  • Boire beaucoup d’eau peu minéralisée car « L’eau est plus importante pour ce qu’elle emporte que pour ce qu’elle apporte »*. l’ajout de tisanes adaptées à votre tempérament.

  • Évidement nous pouvons ajouter de la couleur et de la diversité pour varier les plaisirs, les nutriments et éduquer son palais à de nouvelles saveurs.

  • Mastiquer lentement est également extrêmement important : une bonne digestion commence ici.

  • Pour ceux qui consomment des chaires animales, je conseille de préférer la consommation de viande d’animaux qui sont physiologiquement loin de l'homme (poissons et volailles) maximum 2 à 3 fois par semaine. Si vous aimez la viande rouge, essayez de limiter sa consommation à maximum deux fois dans la semaine, et préférez des pièces bouchères de grande qualité.

  • Instaurer au moins 2 jours complètement végétariens dans votre semaine.

  • Tentez de limiter fortement les produits laitiers issus de la vache en les réservant pour les occasions pour privilégier les produits laitiers de chèvre ou de brebis deux ou trois fois dans la semaine. (Mais attention à ne pas associer viande et produits laitier dans le même repas, ce serait une bombe d'acidification)

Si vous parvenez à instaurer ces quelques règles de base, votre corps vous en remerciera et vous ressentirez des effets rapidement. Pour approfondir et personnaliser votre alimentation, je serais ravie de vous accueillir à mon cabinet !


Je vous souhaite une Magnifique Journée


Prenez soin de vous,

Harmonieusement


Alicia Megevand – Naturopathe Energéticienne

*citation de Louis-Claude Vincent


Bien sûr nous ne sommes pas médecin, une consultation naturopathique ne remplace pas un avis médical.

111 vues0 commentaire